Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualité nationale
AESH
Cas concrets
Conditions de travail
Guides & Publications
Quinzaine Universitaire
Le 1er degré
Action syndicale 1er degré
Conditions de travail
Formation, concours, stage
L'école au quotidien
Les mutations
Votre carrière
Le 2nd degré
Action syndicale 2nd degré
Conditions de travail
Les mutations
Votre carrière
Carte de l'académie Orléans-Tours

Redoublement : au-delà des postures politiques, reconnaître l’expertise des PE

Jeudi 8 février 2024 s’est tenu un Conseil Supérieur de l’Education, qui a notamment abordé un important projet de décret sur l’accompagnement pédagogique et le redoublement dans le premier degré.

Pour le SNALC, ce projet de décret a l’immense mérite de remettre l’expertise des professeurs des écoles au cœur des décisions sur les dispositifs pédagogiques d’accompagnement et le maintien d’un élève dans un niveau de classe donné.

Pourtant, un seul syndicat représentatif, le SNALC, a voté pour que la décision de redoublement soit prise par les professionnels que nous sommes.

Ce projet de décret a en effet été massivement rejeté par la communauté éducative, et en particulier par tous les autres syndicats représentatifs !

Nos collègues des autres organisations syndicales représentatives refusent donc que les enseignants décident du maintien ou non d’un élève dans un niveau, et préfèrent que cette décision revienne aux parents. Belle preuve de confiance dans notre professionnalisme.

Au SNALC Orléans-Tours, nous estimons que le redoublement n’est pas une solution miracle, mais c’est un outil, parmi d’autres, qui peut s’avérer utile. Nous sommes également certains que l’immense majorité des enseignants du premier degré sont des professionnels raisonnables et expérimentés qui en feront usage avec discernement.

Leur travail doit donc être facilité, et leur voix doit être déterminante.

A priori, la manœuvre politique de retardement du CSE ne remettra pas en question la future application de ce texte. Cependant, il ne sera pas promulgué avant la fin de l’année scolaire et ne pourra donc être mis en application qu’à partir de septembre 2024.

Orléans-Tours, le 22 février 2024

Contacts : François TESSIER, Président du SNALC Orléans-Tours, 06 47 37 43 12, f.tessier@snalc.fr
Sébastien HUAUMÉ, Secrétaire académique 1er degré, 06 82 19 55 98, snalc1d.orleanstours@gmail.com

Partager cet article :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Email