Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualité nationale
AESH
Cas concrets
Conditions de travail
Guides & Publications
Quinzaine Universitaire
Le 1er degré
Action syndicale 1er degré
Conditions de travail
Formation, concours, stage
L'école au quotidien
Les mutations
Votre carrière
Le 2nd degré
Action syndicale 2nd degré
Conditions de travail
Les mutations
Votre carrière
Carte de l'académie Orléans-Tours

1. Parcours & rémunération

Sommaire

1 - Dès le départ...

L’arrivée dans l’Éducation nationale implique la découverte d’une administration codifiée utilisant son jargon et ses outils, auxquels il faut très rapidement s’habituer.

En début d’année, des éléments vous seront communiqués et vous accompagneront durant toute votre carrière.

Parmi eux, le NUMEN (NUMéro d’identifiant Éducation Nationale) est une information personnelle, confidentielle et indispensable aux démarches administratives tout au long de la carrière. Il est à conserver absolument.

Une adresse mail professionnelle académique vous sera également attribuée. Il s’agit du seul moyen de communication et d’échange avec l’administration et avec la hiérarchie.

Un identifiant et un mot de passe accompagneront cette adresse mail, afin que vous puissiez accéder à diverses applications académiques, vous permettant de suivre votre évolution de carrière (I-Prof), de consulter vos courriels (Convergence), d’éditer vos états de frais pour remboursements (Chorus),…

Concernant la rémunération, il faudra vous rendre régulièrement sur le site de l’ENSAP afin de consulter, voire de télécharger, vos fiches de paie.

2 - L'année de stage

2.1 - Affectation en stage

Le décret n°2023-636 du 20 juillet 2023 entérine les conditions d’affectation des lauréats du CRPE.

Les professeurs des écoles stagiaires sont affectés par le recteur d’académie dans un département de l’académie au titre de laquelle ils ont été recrutés. L’affectation des stagiaires sur un poste au sein d’un département tient compte : 1° Des caractéristiques des postes offerts et leur adéquation aux formations que suivront les professeurs des écoles stagiaires en fonction de leurs parcours universitaire et professionnel ; 2° Des vœux des intéressés et de l’ordre de leur classement aux concours.

Autrement dit, les PES sont affectés sur un poste « berceau » (ou poste bloqué) en fonction de leur parcours et de leur quotité de temps d’enseignement devant élèves qui en découle :

  • les titulaires d’un master 2 MEEF et les stagiaires justifiant d’une expérience professionnelle antérieure dans l’enseignement supérieure à 1 an et demi sur les 3 dernières années (les contractuels) auront la charge d’une classe à temps plein
  • les titulaires d’un master disciplinaire et les autres lauréats du concours (dispensés de diplôme ou sans expérience d’enseignement égale à 1 an et demi) ne seront qu’à mi-temps devant élèves

Le SNALC dénonce ces conditions d’affectation : le rang au concours devrait rester la première condition d’affectation pour les PES. Par ailleurs, la première année de stage à temps plein devant les élèves reste bien trop lourde.

2.2 - En classe / à l'INSPE

Les modalités d’organisation de l’année de stage peuvent être consultées en ligne sur le site du ministère.

En fonction du parcours universitaire et professionnel antérieur des stagiaires, le stage en responsabilité est réalisé à mi-temps ou à temps plein.

Dans le 1er degré, les stagiaires effectuant un parcours de formation en alternance bénéficient d’un allègement pour moitié des activités menées dans le cadre des 108 heures annuelles (réunions de concertation, conseils d’école, conseils des maîtres, activités pédagogiques complémentaires).

Temps de service et temps de formation des PES
2.3 - Visites, suivi et évaluation des stagiaires

Les modalités d’évaluation du stage et la titularisation sont régies par la note de service du 21 juin 2023 du Bulletin officiel n° 27 du 6 juillet 2023.

L’évaluation du stage est basée sur le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation (ci-dessous).

Référentiel de compétences des professeurs des écoles

L’évaluation est soumise à un jury académique qui décidera de la titularisation en se fondant sur le référentiel de compétences.

Pour les stagiaires à temps complet, cet avis est rédigé par l’IEN après consultation du rapport rédigé par le tuteur qui retrace l’évolution de la pratique du stagiaire pendant l’année de stage et souligne les progrès réalisés. L’avis peut également résulter d’une inspection.

Pour les professeurs des écoles stagiaires effectuant leur stage à mi-temps, cet avis est complété par l’avis du directeur de l’INSPE responsable de la formation, qui évalue d’une part l’engagement dans la formation, et d’autre part les compétences acquises par le stagiaire durant cette formation. Cet avis peut donc s’appuyer sur l’appréciation du tuteur désigné par l’INSPE.

3 - Rémunération et indemnités

3.1 - La rémunération du professeur des écoles stagiaire

Pendant le stage, le PES à temps plein perçoit une rémunération que l’on nomme « traitement ».

Le traitement brut est calculé en fonction d’un indice majoré (395 pour les PES n’ayant bénéficié d’aucun reclassement – cf. « 4 ») et du point d’indice, d’une valeur de 4,92278 € au 1er juillet 2023.

Traitement mensuel brut pour un professeur stagiaire (échelon 1) : 395 x 4.92278 = 1 944,49 €

3.2 - Primes et indemnités

A votre traitement de base peuvent s’ajouter :

Primes et indemnités PES
3.3 - Frais de stage et frais de déplacement
Indemnité forfaitaire de formation (IFF)

L’indemnité forfaitaire de formation concerne les professeurs stagiaires à mi-temps.

Le PES bénéficie d’une indemnité forfaitaire de formation pendant son stage : 1 100€ pour l’année. Elle est versée mensuellement. Toutefois, il faut respecter certaines conditions :

  • Être en formation en demi-service
  • Se former dans une commune différente de la commune de son école et de sa résidence familiale

Remarque : constituent une seule et même commune toute commune et les communes limitrophes desservies par des moyens de transports publics de voyageurs.

Frais de stage

Une indemnité est versée mensuellement aux fonctionnaires stagiaires. Cette dernière est liée à l’exercice effectif des fonctions d’enseignement.

3.4 - Grille de rémunération des PE "classe normale"

Après votre année de stage et tout au long de votre carrière d’enseignant, votre indice et votre rémunération évolueront en fonction de votre ancienneté, d’après la grille suivante :

Grille de rémunération PE classe normale

4 - Le reclassement

Le décret du 7 août 2023 modifie les conditions de reclassement des lauréats aux concours d’enseignement. Il permet la prise en compte de l’ancienneté de service des personnels nommés en tant que fonctionnaires de l’Éducation nationale.

En début d’année scolaire, chaque rectorat propose aux professeurs stagiaires de remplir un dossier de reclassement, afin d’établir les services antérieurs.

Nous vous conseillons de ne pas négliger ce dossier car tout reclassement doit être demandé dans les deux premiers mois de l’année de stage et le calcul de l’ancienneté de service détermine l’échelon d’entrée dans la carrière (et donc l’indice de rémunération).

Un arrêté de reclassement vous sera transmis par le rectorat avant le mouvement interdépartemental, accompagné du détail de la prise en compte des services antérieurs déclarés.

Il est important d’être très vigilant au moment de la réception de l’arrêté de reclassement : en effet, il vous faudra vérifier que vos services antérieurs ont été correctement pris en compte et former un recours si vous estimez avoir été lésé.

Dans tous les cas, faites-vous accompagner par le SNALC.

4.1 - La période de stage

La période pendant laquelle le PES a exercé depuis son recrutement est prise en compte dans le calcul de l’ancienneté d’échelon dans le cadre du reclassement.

4.2 - L'ancienneté dans le secteur privé

Ce décret permet la prise en compte des services réalisés dans le secteur privé pour les lauréats des concours externes et internes des corps de fonctionnaires de l’enseignement.

Il prévoit des conditions de reprise d’années d’activité professionnelle privée.

Services antérieurs Modalités de reprise

Activités professionnelles
sans avoir la qualité
d’agent public

  • Prise en compte des 2/3 de la durée des services accomplis.

  • En cas de services comme agent public fonctionnaire : classement en application des dispositions qui sont le plus favorables.

  • En cas de services autres, application de toutes les dispositions.

  • Une même période ne peut être prise en compte qu’au titre d’une seule de ces dispositions.

4.3 - L'ancienneté en tant que contractuel (enseignant, AED, AESH)

Ce décret complète la reprise des services des contractuels enseignants de droit public et supprime la clause de non-interruption des services.

Il est donc désormais possible de comptabiliser ces années de service même s’il y a eu une interruption de contrat.

Les années de service d’agents contractuels de droit public non-enseignants sont également reprises à taux variables en fonction du statut : AED, AESH, contractuels administratifs…

Services antérieurs Modalités de reprise
Contractuel enseignant
  • Reprise des services à 100% pour le classement dans le corps des PE (contre 50% avant décret du 7 août 2023).

  • Les services sont par ailleurs désormais pris en compte en cas d’interruption supérieure à un an avant le stage ou entre les différents types de services accomplis.

  • Les services effectués à temps partiel sont assimilés à des services à temps plein pour le calcul de l’ancienneté. En cas de services à temps incomplet, les périodes d’activité d’une durée inférieure à un mi-temps sont comptabilisées proportionnellement au temps de travail effectivement accompli.
Contractuel alternant étudiant en master MEEF
  • Reprise des services d'enseignement effectués au titre de l'alternance + bonification de deux mois d’ancienneté.

  • Quotité de temps de service < 50% : proratisation
  • Quotité de temps de service > 50% : considéré comme temps plein
AED - AESH
  • Application d’un coefficient de 100/135 à la durée des services accomplis.

  • Les services effectués à temps partiel sont assimilés à des services à temps plein pour le calcul de l’ancienneté. En cas de services à temps incomplet, les périodes d’activité d’une durée inférieure à un mi-temps sont comptabilisées proportionnellement au temps de travail effectivement accompli.
4.4 - Service civique et service national

Le temps de service est repris à 100% (à l’exception de la Journée Défense et Citoyenneté).

Pour le service national, le Code du service national précise (art. L63) que « Le temps de service national actif est compté, dans la fonction publique, pour sa durée effective dans le calcul de l’ancienneté de service exigée pour l’avancement et pour la retraite. » 

Dans le cadre du service civique, le Code du service national précise (art. L120-33) que « ce temps effectif est également pris en compte dans le calcul (…) de l’ancienneté exigée pour l’avancement. »

5 - La liste complémentaire

Dans chaque académie, les emplois qui ne sont pas pourvus par les lauréats du CRPE peuvent être attribués aux candidats qui ont échoué au CRPE.

En effet, la liste complémentaire correspond à la liste des candidats sur liste d’attente en fonction de leurs points au concours.

6 - Le cumul d'activités

Le professeur des écoles stagiaire peut continuer à exercer son activité privée en tant que dirigeant d’une société ou d’une association à but lucratif pendant une durée d’un an, renouvelable une fois, à compter de son recrutement.

Aucun autre type de cumul d’activités n’est possible avant la titularisation.

Partager cet article :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Email