Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AESH
Cas concrets
Conditions de travail
Guides & Publications
Quinzaine Universitaire
Le 1er degré
Action syndicale 1er degré
Conditions de travail
L'école au quotidien
Les mutations
Votre carrière
Le 2nd degré
Action syndicale 2nd degré
Conditions de travail
Les mutations
Votre carrière
Logo SNALC Orléans-Tours

Lettre au Recteur 05 avril 2023

Lettre au Recteur
05 avril 2023

Échelonnement du retrait de salaire des journées de grève effectuées

Monsieur le Recteur,


Les personnels de l’éducation, aux côtés des salarié·e·s de tout le pays soutenus par une très large majorité de la population, sont engagés depuis plusieurs semaines dans un mouvement social d’une ampleur sans précédent contre la réforme des retraites imposée par le gouvernement. Le rejet de cette réforme est massif dans la profession et pour exiger son retrait, nombre de nos collègues ont fait valoir leur droit de grève à plusieurs reprises lors des journées nationales d’action des dernières semaines, ou lors de journées d’action décidées localement en assemblées générales. Certain·e·s en sont à leur huitième jour de grève et d’autres sont encore à prévoir.

A ce jour, le prélèvement pour fait de grève a pris du retard dans l’académie. C’est peut-être dû à des services administratifs déjà surchargés en temps normal et nous ne souhaitons blâmer personne. Cependant, les organisations syndicales Sgen-CFDT, SNALC, UNSA Education et CFTC-EPR attirent votre attention : des retraits sur salaires trop importants placeraient les personnels dans des difficultés financières, dans un contexte de hausse des prix qui ampute déjà fortement le pouvoir d’achat, en particulier pour les personnels aux plus faibles revenus (catégorie C et B, AESH et AED).

Nous vous demandons donc, à l’instar de ce qui se fait dans d’autres académies, de donner des consignes aux services pour que les prélèvements des jours de grève débutent dès le mois d’avril et soient échelonnés sur plusieurs mois sans excéder deux jours par mois.

Nous vous prions, Monsieur le Recteur de croire en l’assurance de notre considération distinguée et en notre dévouement au service public d’éducation.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Email