Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualité nationale
AESH
Cas concrets
Conditions de travail
Guides & Publications
Quinzaine Universitaire
Le 1er degré
Action syndicale 1er degré
Conditions de travail
L'école au quotidien
Les mutations
Votre carrière
Le 2nd degré
Action syndicale 2nd degré
Conditions de travail
Les mutations
Votre carrière
Carte de l'académie Orléans-Tours

Le congé de maladie ordinaire (CMO)

Congé maladie ordinaire (CMO)
© istockphoto_HJBC-1650581939
Durée, rémunération, vacances, obligations, carrière… Le SNALC vous aide à y voir plus clair sur ce congé très sollicité. 
COMMENT DÉCLARER UN CMO (CONGÉ DE MALADIE ORDINAIRE) ? 

Tout PE a obligation d’envoyer l’avis d’arrêt de travail (initial ou prolongation) à son IEN. 

Les volets 2 et 3 sont transmis sous 48 h (sauf hospitalisation, ou 8 jours si justification de l’impossibilité d’envoyer l’avis sous 48 h), le volet 1 (indiquant le motif) est à conserver et doit être présenté au médecin agréé en cas de contre-visite ou de tout autre examen médical. 

LA DURÉE DU CMO 

Elle est d’un an maximum pendant une période de 12 mois consécutifs (365 jours ou 366 en année bissextile). 

LA RÉMUNÉRATION 

La rémunération est maintenue à plein traitement pendant 3 mois (90 jours), puis à demi-traitement pendant 9 mois (270 jours), que le CMO soit continu ou fractionné. Les droits à plein ou demi-traitement sont décomptés en fonction des jours d’arrêt déjà accordés au cours des 12 mois précédents. 

La prolongation d’un CMO au-delà de 6 mois consécutifs est soumise à l’avis du conseil médical

LES EFFETS SUR LA CARRIÈRE

Le temps passé en congé de maladie ordinaire est sans effet sur les droits à avancement (d’échelon et de grade) et sur la retraite. 

LES OBLIGATIONS PENDANT LE CMO

À tout moment, l’administration peut soumettre un professeur des écoles à une visite de contrôle par un médecin agréé. 

Un examen a lieu obligatoirement au moins une fois après 6 mois consécutifs de congé maladie. 

Le praticien doit mentionner si les sorties sont autorisées ou pas. Pour les sorties autorisées, le PE doit rester à son domicile de 9 h à 11 h et de 14 h à 16 h y compris les samedis, dimanches et jours fériés (sauf en cas d’examens médicaux). Toutefois, le médecin peut permettre des sorties libres. 

BON À SAVOIR

Un CMO peut se terminer le 1er jour des vacances. Le PE n’est alors plus en maladie, mais en vacances.

Cependant, si un CMO se termine pendant les vacances et qu’à la rentrée un nouveau CMO est proposé avec la mention « prolongation », la durée des vacances sera alors intégrée dans le décompte annuel du CMO.

Il est possible de contester l’avis du médecin agréé en saisissant le conseil médical.

LA JOURNÉE DE CARENCE

Le délai de carence d’une journée est applicable aux professeurs des écoles depuis le 1er janvier 2018. Cela signifie que les PE ne perçoivent pas leur rémunération le 1er jour de leur CMO.

En cas de prolongation du congé ou lorsque les deux arrêts de travail sont établis à moins de 48 heures d’intervalle, il n’y a pas de jour décompté pour le deuxième arrêt. 

D’autre part, en cas de CMO pour les PE lors d’une grossesse (de la déclaration et jusqu’au congé maternité), le jour de carence ne sera pas appliqué.

Le jour de carence influe sur le traitement de base, les primes et indemnités, la nouvelle bonification indiciaire et les majorations et indexations outre-mer. Cependant, le supplément familial de traitement (SFT) est maintenu.


À noter que le Sénat a présenté en décembre 2023 un amendement pour porter le délai de carence à 3 jours.

Le SNALC s’y oppose fermement. 

Partager cet article :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Email