Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AESH
Cas concrets
Conditions de travail
Guides & Publications
Quinzaine Universitaire
Le 1er degré
Action syndicale 1er degré
Conditions de travail
L'école au quotidien
Les mutations
Votre carrière
Le 2nd degré
Action syndicale 2nd degré
Conditions de travail
Les mutations
Votre carrière
Logo SNALC Orléans-Tours

Carte scolaire 2024 dans le 1er degré : notre grande enquête

Enquête carte scolaire 2024, académie Orléans-Tours
Image by Freepik

La loi de finances 2024 prévoyait initialement la suppression de 1709 postes dans le 1er degré au niveau national. Ce chiffre a finalement été ramené à 650, ce qui signifie néanmoins que notre seule académie Orléans-Tours devra rendre 70 postes à la rentrée 2024. Cela peut être considéré comme un « moindre mal » au vu des premiers chiffres annoncés, mais cela nous indique malheureusement la tendance lourde des années passées (-81 postes déjà en 2023) et celle des années à venir…

Vous redoutez une fermeture ? Vous espérez une ouverture ?

Les instances qui vont en décider ont commencé à se réunir dans presque tous les départements de l’académie. Afin de jouer au mieux son rôle de corps intermédiaire et défendre efficacement vos conditions de travail, le SNALC souhaite être factuel et précis sur les situations dans chaque circonscription, dans chaque établissement de l’académie Orléans-Tours.

C’est pour cela que nous vous offrons la possibilité de répondre à cette enquête.

En effet, si l’argument démographique (réel) peut s’entendre, au SNALC Orléans-Tours, nous estimons qu’il ne peut pas être l’alpha et l’oméga de la répartition des moyens humains à l’école. Nous sommes au contraire convaincus que cette baisse du nombre d’élèves scolarisés dans nos écoles doit être une formidable opportunité d’améliorer à la fois nos conditions de travail et leurs conditions de réussite (par la baisse très significative du taux d’encadrement, l’amélioration des remplacements de courte durée et de l’organisation des inclusions, par le développement du nombre de postes RASED,…).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Email