Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualité nationale
AESH
Cas concrets
Conditions de travail
Guides & Publications
Quinzaine Universitaire
Le 1er degré
Action syndicale 1er degré
Conditions de travail
L'école au quotidien
Les mutations
Votre carrière
Le 2nd degré
Action syndicale 2nd degré
Conditions de travail
Les mutations
Votre carrière
Carte de l'académie Orléans-Tours

EMAS : un dispositif à apprivoiser

Face aux élèves en situation de handicap, les professionnels de la communauté éducative (enseignants, AESH, psychologues scolaires, médecins scolaires,…) ont parfois besoin d’être accompagnés. Les équipes mobiles d’appui médico-social à la scolarisation (EMAS) peuvent alors apporter leur expertise et leurs ressources avec un objectif : prévenir et éviter les ruptures de parcours. Le SNALC vous dit tout.
Pour qui ?

Pour les élèves de 3 à 20 ans notifiés par la MDPH.

Comment interpeller l'équipe mobile ?

L’Équipe Mobile d’Appui à la Scolarisation doit être interpellée par l’envoi d’un formulaire de saisine, rempli par l’enseignant et transmis à sa hiérarchie.

Elle peut être mobilisée soit par l’IEN ou le directeur de l’école dans le premier degré, soit par le chef d’établissement pour le second degré. Elle est ensuite validée par l’IEN-ASH qui mandatera l’EMAS du secteur de l’école pour une première évaluation auprès des équipes de terrain, suivie d’une éventuelle intervention.

L’EMAS peut également être sollicitée directement par les établissements privés sous contrat.

Qui la compose ?

Selon les départements, ces structures peuvent être composées de :

  • Chef de service
  • Enseignants spécialisés
  • Educateurs spécialisés
  • Psychologue
  • Pédopsychiatre
  • Ergothérapeute

Les interventions sur site sont assurées avec les compétences mobilisables par les membres de l’équipe et selon les besoins repérés.

Quels sont ses objectifs ?

L’EMAS doit participer au renforcement de l’école inclusive, tel que stipulé dans la loi n°2019-791 du 26 juillet 2019. Elle travaille en complémentarité avec les écoles et établissements en apportant un éclairage médico-social et un soutien mobilisable pour les professionnels de l’Education nationale.

Quelles sont ses missions ?
  • Conseiller, proposer des actions de sensibilisation pour les professionnels des établissements scolaires accueillant un enfant en situation de handicap.
  • Apporter appui et soutien à une école ou un établissement scolaire en cas de difficulté avec un élève en situation de handicap.
  • Aider la communauté éducative dans la gestion d’une situation sensible.
Comment intervient-elle ?
  • Recueil de données auprès de la communauté éducative et de tout autre partenaire susceptible d’avoir un avis éclairé sur la situation.
  • Entretiens avec la famille, rencontres et observations de l’élève au sein de la classe et/ou en dehors.
  • Analyse de la situation et évaluation des besoins de l’élève, au regard de ses difficultés mais aussi de ses potentialités.
  • Proposition de pistes d’accompagnement, d’outils d’adaptation pour permettre le maintien de la scolarité, en accord avec la famille.
  • Orientation vers des dispositifs de droit commun ou spécialisés si nécessaire.
En savoir plus sur les EMAS dans l'académie Orléans-Tours :

Si ce dispositif n’est pas encore des plus connus et qu’il faut savoir être patient entre sa saisine et son intervention effective dans les écoles et établissements, pour le SNALC, il constitue un outil supplémentaire qui mérite d’être sollicité afin de tenter de trouver des solutions aux problèmes sans cesse grandissants des personnels, dont les AESH, pour remplir leurs missions dans le cadre de l’inclusion scolaire.

Partager cet article :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur print
Imprimer
Partager sur email
Email